Visite de Chantier

 

C’est avec plaisir que je vous soumet un récit écrit en commun avec Francis Laid.

Vous découvrirez à la fin que les dominants ne sont pas ceux que l’on croit.

Par Contre vos Commentaires et vos Votes sont attendus et peuvent faire varier le récit dans sa forme.

il est évident que  Toute ressemblance avec des personnes ayant réellement existé serait purement fortuite, que ces scénarios ne sont que le fruit de l’imagination de leurs Auteur, et n’ont strictement rien d’autobiographique.

(Voir fin du Récit pour Voter ou Commenter)

2ryan.gif

 

————————————————————

Certains week-end  ont toujours eu le don de me mettre dans une sorte d’état léthargique, de ceux qui laissent votre esprit se balader au gré de ses envies sans que vraiment votre conscience n’intervienne dans ses cheminements, et c’était justement l’un de ceux la.

En ce Samedi, fin d’après-midi, j’étais accoudée a mon balcon depuis maintenant près d’une heure, le regard dans le vague en me disant qu’à propos d’envies, justement, il aurait été appréciable que Paulo, mon Copain depuis maintenant 1 an, passe me rendre une petite visite coquine…

J’étais partagée, en fait.

Certes j’aime beaucoup Paulo et ses frasques sexuelles, mais  depuis quelques temps d’autres envies me prenaient sans que je ne sache vraiment les définir. Mon corps s’est toujours manifesté a mon esprit en terme de besoins plus que d’envies, et je dois dire que cet après midi là, la langueur du temps, le calme  et les divagations de ma libido transmettaient a mon bas ventre parfois de douces tiédeurs.

(suite…)



Mon premier trio avec deux femmes


Je viens de quitter le bureau. Je roule en direction de ma maison. Je reçois un sms de Cécile qui me dit de rentrer une demi-heure plus tard car elle est en train de préparer une surprise pour moi.

  

Elle n’a pas besoin d’en dire davantage car j’imagine tout de suite qu’il s’agit de quelque chose de cochon pour passer la soirée comme on l’aime, sous les draps.

  

Je profite pour aller au supermarché et acheter une bouteille de vin rouge et des cigarettes, car je n’en ai plus. La nuit tombe et je me dis que c’est bien l’heure de rentrer à la maison.

 

(suite…)



Rencontre a plusieurs inoubliable

Je bois quelques gorgées de vin avant de me déshabiller. Enzo, mon copain, vient d’enlever son slip pour rester à poil.

Il bande grave et l’expression de son visage a changé, j’ai du mal à reconnaître en lui le garçon timide que je connais depuis des années.

Camille et Pierre s’embrassent sur les lèvres et se déshabillent, agenouillés sur le lit. Camille a un petit cul incroyable, qu’Enzo ne peut pas s’arrêter de mater.

Je rougis et ressens un mélange de gêne et d’excitation, vraiment explosif. Mon cœur bat à cent l’heure. Je me demande si cette rencontre à plusieurs est bien ce dont on a besoin pour raviver la flamme.
(suite…)



Je m’offre aux Eboueurs

Je m’appelle Anne-Claire, j’ai trente-cinq ans, suis née dans un milieu aisé et appartiens à une famille bourgeoise d’une ville de province. Fille d’avocat, j’ai fréquenté les pensionnats pour jeunes filles et ai reçu une éducation très stricte.

Je m’offre aux Eboueurs dans Histoires Party et Gang Bang 00anncl4e6bc On me dit cependant belle femme, souriante et attirante. C’est vrai qu’avec mes yeux clairs, mon mètre soixante-huit, ma chevelure blonde cendrée et mes seins lourds mais fermes, j’attise souvent la convoitise des hommes…. Toutefois, François, mon mari, me délaisse.

Il me fait bien (enfin façon de parler!) l’amour de temps en temps, mais ça se limite à quelques mouvements des reins pour qu’il se vide, rapidement, sans aucune originalité. Aucun piment.

Pourtant j’ai fait des efforts; j’allais régulièrement chez le coiffeur, l’esthéticienne, portais toujours des bijoux et me suis même fait tatouer un signe tribal au bas des reins; je l’aguichais fréquemment avec de la lingerie, strings, nuisettes, bas et porte-jartelles, etc…


Je prenais des poses sexy, lui parlais de mes fantasmes, lui proposais des jeux coquins, mais sans résultat. Monsieur soit n’y prêtais pas attention, soit se disait fatigué…

(suite…)



Patinoire, boite libertine



Soirée libertine, sexe en panne



Gigapass - 1900 Gigas porno... |
Doc Gyneco |
dessousportes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | felicia's universe
| HOLLY VALENTEEN : libertine...
| Video porno a gogo